Home Environment comment la décroissance est devenue un champ académique

comment la décroissance est devenue un champ académique

by admin
comment la décroissance est devenue un champ académique

Partons d’une hypothèse audacieuse : tout le monde est convaincu. La croissance économique, telle qu’elle est aujourd’hui entendue, met en danger l’habitabilité de la planète* et, sans entrer dans des débats ésotériques sur ce qu’est la richesse, ce qu’est la croissance, ce qu’est le progrès, etc., on peut s’accorder sur l’idée qu’il faut d’urgence réduire nos flux de matières et d’énergie. Pour le dire comme notre cher président, nous vivons « la fin de l’abondance ». Admettons. Mais vient ensuite la question redoutable : comment fait-on ? Comment finance-t-on une sécurité sociale digne de ce nom ? Comment maintient-on les hôpitaux et les écoles ? Comment évite-t-on le krach d’un système monétaire fondé sur le crédit ? Comment fait-on basculer des millions, si ce n’est des milliards de personnes, hors du consumérisme ?

« La sobriété est notre plus grande richesse »

Si, en France, les débats sur la décroissance restent encore englués dans des clichés éculés (le retour à la bougie, les Amish, etc.), à l’étranger, une production universitaire en expansion commence, timidement, à traiter ces sujets. On pourrait même dire, et on nous pardonnera ce jeu de mots, que les degrowth studies connaissent un début de croissance. C’est du moins la thèse de l’économiste Timothée Parrique, qui publie ces jours-ci « Ralentir ou périr », et qui a comptabilisé la progression régulière du nombre d’articles de recherche en anglais sur ce sujet, passant d’une grosse centaine en 2014 à plus de 570 en

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite, profitez de nos offres dès 1€

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
  • Accès au service client



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries