Home Environment Transition écologique : faut-il l’aimer pour l’appliquer ?

Transition écologique : faut-il l’aimer pour l’appliquer ?

by admin
Transition écologique : faut-il l’aimer pour l’appliquer ?

« Ecologie punitive », « écologie pas sexy », « écologie repoussoir »… Depuis quelques années, partout se fredonne cette petite musique : la transition écologique ne pourra s’imposer dans les esprits tant qu’elle sera perçue comme une potion amère à avaler. Pour triompher, elle devrait plutôt fédérer les enthousiasmes, susciter des vocations, bref, donner envie.

A l’appui de ce raisonnement, il y a un fait, apparemment imparable : en démocratie, celui qui remporte les suffrages est celui qui parvient à séduire, à enjôler, à convaincre, donc – on y revient – à donner envie. Donc tant que l’écologie ressemblera à une punition, fût-elle jugée nécessaire, elle restera aux portes du pouvoir.

Mais l’essayiste Antoine Buéno ne voit pas les choses ainsi. Son livre s’appelle « Faut-il une dictature verte ? » (Flammarion, 352 p., 21 euros), mais ce n’est pas la question de la dictature écolo qui y e

Cet article est réservé aux abonnés.

Cécile Prieur

Directrice de la rédaction

Pourquoi certains articles sont-ils payants ?

« A la rédaction de l’Obs, 135 journalistes œuvrent chaque jour pour vous apporter une information fiable, originale et durable. En vous abonnant, vous rendez possible leur travail et soutenez une approche de l’actualité guidée par des valeurs humanistes et progressistes. Merci à vous. »

Envie de lire la suite ?

Profitez de nos offres sans engagement.

OU

Exclusif Google : 

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries