Home Science L’agence du médicament sonne l’alarme au sujet de réactions allergiques associées à un antiseptique

L’agence du médicament sonne l’alarme au sujet de réactions allergiques associées à un antiseptique

by admin
L’agence du médicament sonne l’alarme au sujet de réactions allergiques associées à un antiseptique

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a observé une « augmentation constante du nombre de déclarations de réactions allergiques graves associées à la chlorhexidine », un antiseptique bactéricide, et incité jeudi 30 novembre à ne pas l’utiliser comme le premier désinfectant à domicile.

« De nombreuses personnes en France y sont exposées, ce qui favorise le risque de sensibilisation et, par conséquent, l’augmentation du risque de réaction allergique immédiate et grave », selon l’ANSM. Cette dernière précise : « De telles réactions, qui restent cependant rares, surviennent généralement dans l’heure qui suit l’utilisation de la chlorhexidine. »

Parmi ces réactions allergiques possibles : de l’urticaire, un gonflement du visage et des difficultés respiratoires, voire un choc anaphylactique, une réaction allergique d’une violence extrême, qui est une urgence médicale absolue.

Déconseillé comme désinfectant à domicile

La chlorhexidine entre dans la composition de nombreux produits. Elle s’utilise comme antiseptique, essentiellement en usage cutané ou sous forme de bains de bouche, de solutions pour pulvérisation buccale, de comprimés à sucer, de collyres ou de gels urologiques. Enfin, elle est présente dans des produits d’hygiène (certains dentifrices, par exemple) et dans certains cosmétiques (utilisée parfois comme conservateur).

Afin de réduire le risque d’allergie, l’ANSM conseille de ne pas utiliser la chlorhexidine comme désinfectant à domicile. « Le lavage à l’eau claire et au savon est le geste à effectuer en priorité pour nettoyer une plaie superficielle », ajoute-t-elle.

Si une allergie à la chlorhexidine s’est déjà produite, l’ANSM incite à prévenir son infirmier, son pharmacien, son médecin, son chirurgien ou son dentiste. Par ailleurs, les professionnels de santé sont invités à proposer d’autres produits que la chlorhexidine à leurs patients.

Le Monde avec AFP

Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries