Home Environment Nouvelle-Calédonie, les campagnes d’abattage de requins interdites par la justice

Nouvelle-Calédonie, les campagnes d’abattage de requins interdites par la justice

by admin
Nouvelle-Calédonie, les campagnes d’abattage de requins interdites par la justice

Le tribunal administratif de Nouvelle-Calédonie a donné raison ce jeudi 28 décembre à une association qui réclamait l’interdiction des campagnes d’abattage de requins, relancées début 2023 à Nouméa afin de protéger les baigneurs après deux attaques dont une mortelle.

La justice a annulé la décision prise par la maire de Nouméa, Sonia Lagarde (Renaissance), « de poursuivre les campagnes préventives de régulation de requins-tigres et bouledogues aux abords des plages situées sur le territoire de la commune », selon le jugement rendu public ce jeudi.

La suite après la publicité

Les « aires marines protégées » en France, des « coquilles vides » aux bénéfices quasi inexistants pour la biodiversité

Le tribunal administratif a estimé que la décision de procéder à des campagnes d’abattage systématiques de requins « était disproportionnée au regard du but de protection de la vie humaine poursuivi, d’autant plus qu’aucune étude scientifique précise n’a été menée pour connaître l’état des populations des espèces ciblées, ni les effets sur l’environnement de tels prélèvements ».

Protection des réserves marines

La province Sud de Nouvelle-Calédonie était également visée par un recours de l’association calédonienne Ensemble pour la planète (EPLP). Le juge administratif y a également interdit l’abattage des requins, cette fois-ci dans les réserves maritimes.

La collectivité, compétente en matière d’environnement, avait autorisé la mairie de Nouméa à conduire ces campagnes de pêche dans les réserves marines proches des côtes. Or « le principe d’une réserve est l’interdiction de toute pêche », peut-on lire dans le jugement consulté par l’AFP.

Ester Expósito : « J’ai une obsession pour les requins blancs »

Si le tribunal administratif reconnaît l’existence de dérogations, celles-ci doivent être « limitées » et « proportionnées », ce qui pour le tribunal n’a pas été le cas.



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries