Home Environment une avancée qui pose encore pas mal de questions

une avancée qui pose encore pas mal de questions

by admin
une avancée qui pose encore pas mal de questions

Alors que les Français commencent tout juste à se familiariser avec le « bac jaune », voici qu’une nouvelle poubelle déboule. Depuis le 1er janvier, les collectivités locales doivent mettre en place des solutions pour le tri des « biodéchets » – les déchets alimentaires – en vue de leur compostage ou de leur méthanisation. Une obligation issue de la loi antigaspillage pour une économie circulaire (Agec) de 2020. Nous devrons donc avoir un seau pour nos épluchures, que nous viderons dans une poubelle marron (ou rouge) au pied de notre immeuble, dans un «  point d’apport volontaire » près de chez nous, ou dans un composteur, dans notre jardin ou notre résidence.

La suite après la publicité

Recyclage des bouteilles en plastique : la bataille de la consigne est de retour

Peu importe la solution, pourvu qu’elle soit mise en œuvre. Or c’est loin d’être le cas. Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), seuls 20 millions de Français – un sur trois ! – peuvent faire ce tri aujourd’hui. Il faudrait qu’ils soient 27 millions (40 % de la population) à la fin 2024… Mais aucune amende ne viendra punir les mauvais trieurs.

Apport organi

Cet article est réservé aux abonnés.

Débloquez tous les articles immédiatement et sans engagement.

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries