Home Science Cancer du pancréas : une piste vaccinale prometteuse

Cancer du pancréas : une piste vaccinale prometteuse

by admin
Cancer du pancréas : une piste vaccinale prometteuse

C’est un nouveau pas dans le traitement de certains cancers par une approche vaccinale. ELI-002 2P, un produit développé par la firme américaine Elicio Therapeutics, permet de booster le système immunitaire pour l’entraîner à repérer des mutations du gène KRAS, particulièrement fréquentes dans le cancer du pancréas – une tumeur au pronostic souvent sombre.

Les premiers essais cliniques ont été réalisés par une équipe regroupant des chercheurs de plusieurs universités américaines et publiés dans le journal Nature Medicine le 9 janvier. Cette étape préliminaire, dite « phase 1 », sert essentiellement à vérifier que le vaccin est sans danger. « Nous avons constaté qu’il était sûr, bien toléré, et nous avons même observé des signes prometteurs qui suggèrent qu’il pourrait être efficace », avance prudemment Shubham Pant, professeur au département d’oncologie gastro-intestinale de l’université du Texas et chercheur principal de cette étude.

Au total, celle-ci a inclus vingt-cinq patients avec des tumeurs (vingt d’origine pancréatique et cinq colorectale) présentant une mutation KRAS, préalablement traités par chirurgie et par chimiothérapie. Tous avaient des risques élevés de rechute, avec la présence d’ADN tumoral circulant ou de biomarqueurs de cancer dans le sang. Après l’injection du vaccin, la majorité d’entre eux (84 %) ont eu une bonne réponse des lymphocytes T, ces cellules sentinelles du système immunitaire, ainsi qu’une baisse des biomarqueurs – voire une disparition chez six d’entre eux. Les résultats préliminaires suggèrent même que cette réponse immunitaire pourrait améliorer le pronostic.

Le gène KRAS, la clé du vaccin

Les deux mutations du gène KRAS ciblées par le vaccin permettent aux cellules cancéreuses de se multiplier rapidement. Elles sont particulièrement fréquentes dans les cancers du pancréas, et à un moindre degré dans les adénocarcinomes colorectaux et du poumon.

Dans le cas du cancer du pancréas en particulier, ce genre de vaccin suscite un grand intérêt, puisque, à ce jour, c’est l’une des tumeurs parmi les plus redoutables – et le nombre de personnes atteintes augmente chaque année. En France, près de 16 000 cas ont été diagnostiqués en 2023, selon l’Institut national du cancer.

Le vaccin d’Elicio Therapeutics suit de près celui à ARN messager développé par BioNTech, dont les résultats pour la phase 1 ont été publiés dans Nature en mai 2023, suscitant l’émoi chez les chercheurs dans ce domaine. « On est tellement désarmés dans le traitement du cancer du pancréas… C’est sûr que ce sont des résultats encourageants. Ils ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques que l’on n’avait pas du tout jusque-là », explique Vinciane Rebours, cheffe du service de pancréatologie de l’hôpital Beaujon (AP-HP), à Clichy (Hauts-de-Seine). Les deux vaccins diffèrent sur plusieurs points : les chercheurs soulignent notamment que celui d’Elicio Therapeutics ne nécessite pas une fabrication « sur mesure », patient par patient, contrairement à celui par ARN messager. Il suffit de prélever quelques cellules cancéreuses chez le malade pour identifier la mutation KRAS à cibler parmi la dizaine identifiée avant de lui injecter le vaccin approprié. Il pourrait donc possiblement être moins coûteux et plus facile à fabriquer.

Il vous reste 35% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries