Home Environment Nouvelles restrictions d’eau à Barcelone, placée en état d’« urgence » sécheresse

Nouvelles restrictions d’eau à Barcelone, placée en état d’« urgence » sécheresse

by admin
Nouvelles restrictions d’eau à Barcelone, placée en état d’« urgence » sécheresse

Barcelone et sa périphérie ont été placées ce jeudi 1er février en état « d’urgence » sécheresse et vont être confrontées à de nouvelles restrictions d’eau en raison de la sécheresse historique touchant cette région d’Espagne, où les réserves d’eau ont atteint un niveau critique.

Cette décision va se traduire par de nouvelles limites de consommation d’eau pour près de six millions d’habitants, avec de fortes restrictions en particulier pour l’industrie et l’agriculture.

La suite après la publicité

« La Catalogne souffre de sa pire sécheresse depuis un siècle », a justifié lors d’une conférence de presse le président du gouvernement régional catalan, Pere Aragonès, en rappelant que le manque de précipitations durait depuis plus de trois ans.

Pesticides, sécheresses : menaces sur l’eau potable

Les autorités catalanes préparaient l’opinion depuis des semaines en annonçant que l’état d’urgence serait déclaré si le niveau des réservoirs, stockant l’eau de pluie pour l’utiliser durant les mois plus secs, tombait sous la barre des 16 %. Or ce niveau a été atteint ces derniers jours, la persistance d’un temps sec ayant aggravé la sécheresse des sols déjà extrême sur le littoral catalan, tant en France qu’en Espagne.

Plusieurs restrictions

L’entrée dans la première phase de l’état d’« urgence », qui en comprend trois, va se traduire par d’importantes restrictions pour l’agriculture, qui devra réduire de 80 % sa consommation d’eau (contre 40 % jusqu’ici), et pour l’industrie, qui devra la restreindre de 25 % (au lieu de 15 %).

Le plafond maximal de consommation moyenne pour les habitants des 202 communes touchées par les restrictions a, lui, été légèrement abaissé et le sera encore davantage si la situation s’aggrave.

La suite après la publicité

A part quelques communes où la pression au robinet diminuera, cette mesure n’entraînera pas pour le moment de coupures de l’eau du robinet pour les habitants. Mais des sanctions sont prévues pour les localités ne respectant pas ce seuil maximal.

Ce plan d’urgence interdit en outre de remplir les piscines, même pour une simple remise à niveau, sauf dans les installations sportives publiques qui économisent l’eau à d’autres niveaux. Une mesure importante pour cette région très touristique et dotée d’un important parc hôtelier.

Doit-on dire adieu aux piscines individuelles ?

L’arrosage des espaces verts est lui aussi désormais interdit, sauf avec de l’eau non potable dans les jardins publics et quand la survie des arbres est en jeu. Même chose pour le lavage des voitures.

Si le niveau des réserves continue de baisser, les autorités mettront en place des restrictions encore plus sévères, comme la fermeture des douches dans les salles de sports ou l’interdiction totale de l’arrosage des jardins publics. Les autorités régionales n’ont pas exclu par ailleurs ces dernières semaines de ravitailler Barcelone en eau avec des bateaux-citernes.

La suite après la publicité

Un niveau de sécheresse inédit

Les périodes sans pluie ne sont pas atypiques dans cette région méditerranéenne, qui avait déjà connu en 2008 un an et demi de sécheresse. Mais le niveau de sécheresse actuel est inédit depuis le début des relevés en 1916.

Le manque de précipitations « dure depuis très longtemps. S’il se prolonge encore un an, la situation sera dramatique », assure Xavier Sánchez Vila, directeur du département d’ingénierie civile et environnementale de l’université polytechnique de Catalogne (UPC).

Le jour où… le dérèglement climatique aura atteint le point de non-retour

La situation est similaire en Andalousie (Sud), autre région d’Espagne frappée de plein fouet par la sécheresse et qui envisage d’introduire des restrictions à la consommation d’eau si la pluie ne vient pas, notamment à Séville et Malaga.

Au vu de la situation, « nous avons besoin de 30 jours de pluie » d’affilée, a déclaré récemment le président de cette région, Juan Manuel Moreno, qui n’a pas exclu lui non plus un ravitaillement en eau potable par bateau.

La suite après la publicité

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d’entraîner un dépôt de cookies de la part de l’opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Face aux effets de la sécheresse, qui ont poussé des agriculteurs à manifester jeudi à Séville, Juan Manuel Moreno a demandé cette semaine à l’Union européenne d’activer son fonds de solidarité, lors d’un déplacement à Bruxelles.

Pays européen en première ligne face au réchauffement climatique, l’Espagne voit se multiplier depuis plusieurs années les phénomènes météorologiques extrêmes, notamment les vagues de chaleur, dont la fréquence a triplé en dix ans.

Des températures avoisinant les 30 °C ont ainsi été enregistrées récemment dans l’Est et le Sud du pays.



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries