Home Environment En Bretagne, une enquête ouverte après une plainte de L214 contre un élevage de porcs

En Bretagne, une enquête ouverte après une plainte de L214 contre un élevage de porcs

by admin
En Bretagne, une enquête ouverte après une plainte de L214 contre un élevage de porcs

Une enquête a été ouverte après la plainte de l’association L214 pour « mauvais traitements » sur animaux dans une exploitation porcine du Morbihan, a annoncé mercredi 6 mars au soir à l’AFP le parquet de Vannes.

Cette annonce intervient quelques jours après la condamnation à une amende 60 000 euros, dont 20 000 avec sursis de deux sociétés constituant l’un des plus gros élevages de porcs breton, dans l’ouest de la France, à la suite d’une plainte de l’association de défense des animaux L214.

La suite après la publicité

Yann Arthus-Bertrand : « La souffrance animale est une chose qui m’insupporte »

L214 a cette fois déposé plainte contre un éleveur possédant deux élevages à Malansac et Trédion, dans le Morbihan, dont « l’état catastrophique laisse penser qu’(ils sont) à l’abandon », indique l’association dans un communiqué.

Twitter – Vakita on Twitter / X

Porcelets morts et plaies béantes

« Une enquête a été ouverte », a déclaré à l’AFP le procureur de la République Maxime Antier, confirmant « le dépôt de plainte » par L214.

Sur les photos et vidéos transmises par L214, on peut voir des cochons aux plaies béantes, des morceaux de cadavres gisant dans une mangeoire mais aussi des truies cohabitant avec leurs porcelets morts et portant encore des sondes d’insémination artificielle dans leur système reproducteur.

La suite après la publicité

Le blues des agriculteurs bio : « Je ne voyais plus mes porcs mais mes pertes : de 40 à 50 euros par cochon »

« La préfecture (du Morbihan) est au courant de la situation depuis presque deux ans », accuse L214, qui exige la fermeture immédiate de l’exploitation, évoquant « l’horreur » dans ce « mouroir ».

L’association L214, qui aspire à un monde sans exploitation animale et donc sans viande, s’est faite connaître en diffusant des images choc tournées en cachette dans des élevages ou abattoirs. Elle a été créée en 2008 et compte aujourd’hui une centaine de salariés à plein temps.



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries