Home Environment voici les 6 livres sélectionnés

voici les 6 livres sélectionnés

by admin
voici les 6 livres sélectionnés

Inondations dans le Pas-de-Calais, sécheresse historique dans les Pyrénées-Orientales, étés caniculaires… Les effets du réchauffement climatique rythment et bousculent désormais nos vies. Climatologues et philosophes ne sont pas les seuls à documenter et à analyser ce monde qui se détraque. La littérature, elle aussi, se saisit du sujet, comme en témoigne l’essor du « romanesque écologique ».

Justement, le prix du roman d’écologie récompense chaque année depuis 2018 un ouvrage francophone « qui place l’écologie au cœur de son intrigue et dont l’écriture est d’une haute qualité littéraire ». L’année dernière, Annie Lulu a été distinguée pour « Peine des faunes » (Julliard), dans lequel l’on suit le destin de cinq générations de femmes confrontées à la violence des hommes, intimement mêlée à celle qui s’exerce contre l’environnement, et en particulier contre les animaux.

La suite après la publicité

« Mes personnages ne sont pas des mégaphones qui débitent des slogans » : Annie Lulu, prix du roman d’écologie 2023

Coprésidé par l’écrivain Laurent Quintreau et Lucile Schmid, vice-présidente de La Fabrique écologique, le jury est composé pour moitié d’étudiants. Cette année, six romans sont sélectionnés. Le prix sera remis le 14 mai au Mob Hôtel, à Saint-Ouen.

  • « Humus », de Gaspard Koenig (L’Observatoire)
  • « Et vous passerez comme des vents fous », de Clara Arnaud (Actes Sud)
  • « Le Jour des caméléons », d’Ananda Devi (Grasset)
  • « Feu le vieux monde », de Sophie Vandeveugle (Denoël)
  • « Dans la réserve », d’Hélène Zimmer (POL)
  • « Orchidéiste », de Vidya Narine (Les Avrils)

« De la génération » : Emilie Hache remonte aux sources de l’écoféminisme

Depuis sa création, le prix du roman d’écologie a récompensé Emmanuelle Pagano pour « Saufs riverains » (POL 2017), Serge Joncour pour « Chien-Loup » (Flammarion 2018), Vincent Villeminot pour « Nous sommes l’étincelle » (Pocket jeunesse 2019), Lucie Rico pour « le Chant du poulet sous vide » (POL 2020), « Indice des feux » d’Antoine Desjardins (La Peuplade, 2021).



Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries