Home Science l’intelligence artificielle doit trouver sa juste place

l’intelligence artificielle doit trouver sa juste place

by admin

Nous, médecins radiologues, sommes convaincus de l’importance de l’intelligence artificielle (IA) pour l’imagerie de demain et soutenons son développement au travers de partenariats académiques ou industriels, d’études scientifiques ou de challenges annuels lors des Journées francophones de radiologie.

Les radiologues spécialisés dans le dépistage du cancer du sein ont été pionniers dans le développement de l’IA en mammographie, examen recommandé pour le dépistage organisé des femmes entre 50 et 74 ans avec une double lecture des clichés – la deuxième lecture impliquant un radiologue expert. La tomosynthèse, évolution technique de la mammographie, est en passe de la remplacer au vu de ses performances. La Haute Autorité de santé (HAS) a d’ailleurs proposé en 2023 la substitution de l’acquisition de la mammographie classique par une mammographie synthétique reconstruite à partir des coupes de tomosynthèse. Or, une mammographie synthétique se lit obligatoirement avec les coupes de tomosynthèse qui ne peuvent pas être à ce jour, en France, transmises numériquement, car, en 2024, la dématérialisation (possibilité de transfert numérique des images entre premier et second lecteurs) n’existe toujours pas à l’échelle nationale.

L’absence de dématérialisation et le taux insuffisant de participation à la campagne de dépistage (en 2022, 2 424 599 femmes ont pratiqué une mammographie dans ce cadre, soit un taux national de participation de 44,9 %) conduisent plusieurs agences régionales de santé à proposer des expérimentations visant à remplacer l’interprétation de la mammographie par le radiologue premier lecteur par l’intelligence artificielle. Or, la question de savoir si l’IA peut se substituer à un radiologue en première ou en seconde lecture a été récemment abordée dans un avis de la Société d’imagerie de la femme (SIF), présenté à l’Académie de médecine le 25 janvier et rédigé à partir d’études robustes : une métaanalyse comparant radiologue et IA, sur plus d’un million de mammographies avec différents logiciels d’IA, démontre que le radiologue en situation de routine est plus performant que l’IA, sans possibilité de conclusion de performance sur la tomosynthèse.

Deux autres types d’utilisation ont été testés dans la littérature : d’abord l’IA comme outil de triage pour identifier les mammographies ne nécessitant pas de double lecture. Publiée dans la revue The Lancet Oncology en août 2023, l’étude prospective MASAI , réalisée en Suède, montre que l’utilisation de l’IA comme outil de triage augmente le nombre de cancers détectés et diminue de 50 % la nécessité d’une double lecture humaine. Il est important de souligner  que l’expertise des radiologues était très élevée, supérieure ou égale à celle des seconds lecteurs français.

Il vous reste 58.81% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source Link

Related Articles

Leave a Comment

Pierre Rayer News
Universal scientific discoveries