Home Environment Parler d’écologie, c’est « anxiogène », vraiment ?

Parler d’écologie, c’est « anxiogène », vraiment ?

by admin
Parler d’écologie, c’est « anxiogène », vraiment ?

C’est l’argument avancé par la direction de France-Inter pour changer le format de « la Terre au carré », l’émission de Mathieu Vidard. Un contresens majeur, révélateur d’une gêne qui entoure la parole écologique aujourd’hui.

Il y a deux semaines, on apprenait que « la Terre au carré », l’émission que Mathieu Vidard consacre chaque jour sur France-Inter entre 14 heures et 15 heures à « l’actualité de la planète » allait être « reformatée ». Au menu de cette refonte : un rééquilibrage des thématiques, avec plus de sciences (et donc moins d’écologie), ainsi que la suppression de la chronique de Camille Crosnier, du « répondeur » (l’émission commence par les messages laissés par les auditeurs sur le répondeur de l’émission) et des reportages.

Finalement, il n’en sera rien. Le flot de protestations envoyées par les auditeurs à la médiatrice de Radio France a eu raison des « ambitions » de la direction. A peu de choses près, l’émission est reconduite dans sa formule initiale, même si le répondeur ne sera plus en début d’émission et si Camille Crosnier ne sera plus à l’antenne tous les jours (elle anime aussi depuis peu sur Inter « les P’tits Bateaux »). Vendredi à la fin de l’émission vidéo, Mathieu Vidard a fait le point sur ses dernières discussions avec la direction.

A lire aussi